• Oh doux chant de mon amour

    Parce que l'observateur séparé de son objet

    Le raisonneur au commande de sa capacité à analyser

    Dicte le réel, t’enfuiras-tu là-bas où je ne suis pas ?

     

    Non, tu es là bien vivant

    Alors chacun à sa place

    A sa juste place

    Tous les temps en même temps.

     


    votre commentaire
  • Vivant tout simplement vivant

    En tellement d'intensité et de beauté

    Non que cela explose dans tous les sens

    Tout simplement, infiniment vivant...

     


    votre commentaire
  • Je t'ai aimé à la hauteur de ce besoin en moi

    De rencontrer.

    Je t'ai aimé à la hauteur de l'intensité de la flamme

    Qui s'élève avec la kundalini...

     

    Le but en moi a été atteint

    De toute éternité je t'aimerai.

     

     


    2 commentaires
  • Ce qui vient de l’extérieur

    Est tellement imprévisible

    Soumis à tant de conditions

    Dont on ne saurait juger.

     

    Tandis que...

    A l'intérieur, c'est toujours

    Plus beau, plus profond

    Plus doux, plus paisible.

     

     


    votre commentaire
  • Les mots, tu vois

    Je les laisse glisser

    C'est ta bouche que j'ai aimé.

     

    Bouche cerise

    Bouche gourmande

    Bouche pulpeuse.

     


    votre commentaire
  • Je ne comprends pas

    Pourquoi ?

     

    Écoute...

    Aimer c'est s'ouvrir

    S'ouvrir quand le moment est venu

    C'est permettre l'éveil des énergies

    Le niveau de conscience s'élève

    Le travail intime commence

    Pour une naissance.

     

    Et s'il avait aimé ?

     

    Ah, s'il avait aimé !

    Mais il n'a pas aimé.

     

     

    Alors l’Être s'est trompé ?

    Ce n'était pas lui !

     

    Si c'était bien lui

    Pour l'énergie qui le meut

    Qui a permis l'ouverture

    De l'amour en moi

    C'était ça l'important.

     

    Et s'il avait aimé ?

     

    Chuttt, laisse

    Tout est bien...

     


    votre commentaire
  • Je caresse ton visage

    Ton visage transparent

    En un sourire si doux.

     

    Il ne t'a jamais aimée, tu sais ?

    Oui, je sais...

    C'est sans importance, il suffit que moi

    Je l'ai aimé.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires