• La caresse du soleil

    Il y a eu l'histoire du père noël

    Oh, ce ne fut pas la première fois

    Mais cela occupa un moment

    A triturer l'affaire

    Que franchement comment celui-là

    Pouvait passer par la cheminée ?

    Alors que dans la maison, ce n'était que conduits

    Débouchant directement dans les poêles

    Qui chauffaient les différentes pièces.

    Il aurait été préférable de n'avoir pour souvenir

    Que celui de la mère, avant notre lever à réactiver le feu

    Enfin bon, il fallut bien se rendre à l'évidence

    Cela mentait !

    Et l'horreur du mensonge quelqu'en soit le prétexte

    Détestation complète.

     

    Oui, ce n'était pas la première fois...

    Avant l'enfant qui ne voulait pas donner la main

    Qui voulait marcher toute seule

    Qu'elle n'avait eu de cesse de vite, vite

    Se mettre en marche

    A 10 mois les premiers pas

    A 2 ans partir seule dans la ville

    Pour une information mal comprise

    Mais va savoir !

    Donc, ils allaient père et mère et l'enfant

    Premier née, dans le jardin des Évêchés

    Derrière la cathédrale

    Et rien n'y faisait, elle ne voulait pas donner la main

    Alors, ils se cachaient derrière un arbre

    Et l'enfant se retournant ne les voyait plus

    Effroi !

     

    Combien de mensonges, combien d'abandons !

    Mais rien n'a pu la faire renoncer

    Absolument rien.

    Elle était venue pour marcher

    Marcher dans ce dédale

    Comme dans le labyrinthe de la cathédrale

    Marcher dans la chaleur, dans la fraîcheur

    Jusqu'à sentir la caresse du soleil

    Sur le pubis de la terre

    Ô joie !

    Ô terre promise

    Te voilà !

     

    « Ici et là-basC'est une danse... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Janvier 2016 à 07:45

    Sûrement que le soleil s'est réjoui,
    alors que la terre était si fière,
    d'un tel enfant déjà à l'écoute....

    2
    Mercredi 13 Janvier 2016 à 04:19

    Tous les enfants ne sont-ils pas à l'écoute ?

     

     

      • Mercredi 13 Janvier 2016 à 16:14

        A la naissance et bébé, oui...
        Je pense que certains ferment rapidement leurs "écoutilles"
        pour plaire à l'entourage (et par imitation),
        alors que d'autres les ferment plus tard, et d'autres après la puberté...
        et quelques rares adultes gardent au moins une fenêtre ouverte sur leur esprit-enfant.

        Donc, je ne pense pas que tous les enfants, disons dès 2-3 ans restent à l'écoute...

        ?  :)

    3
    Jeudi 14 Janvier 2016 à 03:19

    Oui, et en même temps, cette qualité d'écoute intrinsèque au vivant, qui finalement ne nous appartient pas, elle est toujours-là.

    J'ai vu mes deux grand-mères dans cette écoute alors qu'elles étaient si proche du mourir.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :