• Recevoir

    Te recevoir quelque soit

    L’habit que tu revêts

    Celui de la nuit profonde

    Si belle, étoilée

    Celui du jour

    Dans l'échancrure de la montagne

    Tranchant l’obscurité

    La faisant disparaître

    A tout jamais

    On l’aimait.

     

    Tout petit et fragile

    Guerrier sans pitié

    Porte du chêne doré

    Bois parfumé

    Parole vivante

    Grand esprit

    Enfant boudeur

    Transparence

    Lumière

    Aimer.

     

    La fleur a incliné sa corolle

    Dans le glissement doux

    De ses pétales fané.

     

    L’âme, ce lien pieuvre

    Étend ses membres

    Bien au-delà des montagnes

    Et des océans…

     

    « En profondeur La course du soleil »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :